Ce que vous devez savoir avant de commencer l’écarté à la poulie vis-à-vis

Parmi les exercices de musculation, un exercice se démarque grâce à sa faculté à faire travailler les muscles de la poitrine. Il s’agit de l’écarté à la poulie. C’est un excellent exercice pour faire travailler vos pectoraux. Il est en général utilisé comme exercice de finition en milieu ou en fin de séances afin de congestionner et hypertrophier les pectoraux. Avant de se lancer dans cet exercice, il y a un préalable de choses à savoir.

L’objet de l’écarté à la poulie vis-à-vis 

C’est un exercice qui permet d’isoler les pectoraux et d’obtenir une forte contraction du début et à la fin du mouvement. Ce type d’exercice n’est pas idéal pour les débutants en raison de la position vulnérable dans laquelle il peut placer les épaules. 

A lire aussi : Quels petits déjeuners pour prendre de la masse musculaire ?

Contrairement aux écartés haltères, la partie interne est toujours sous tensions au niveau de l’écarté à la poulie vis-à-vis.

Les muscles ciblés par l’écarté de la poulie vis-à-vis

De nombreux muscles sont sollicités au cours de l’écarté de la poulie vis-à-vis. On peut classer en deux groupes les muscles qui sont touchés par cet exercice. Principalement, l’écarté de la poulie vis-à-vis affecte les pectoraux. Accessoirement, elle impacte les épaules et les triceps. 

Sujet a lire : Traction australienne ou rowing inversé : Excellente activité pour travailler l’épaisseur du dos

Toutefois, l’angle à laquelle vous exécutez cet exercice permet de cibler davantage de muscles. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. La poulie haute avec contraction vers le bas pour stimuler les faisceaux inférieurs, la poulie moyenne avec contraction des pectoraux pour stimuler les faisceaux moyens. Sans oublier la poulie basse avec contraction vers le haut pour stimuler les faisceaux supérieurs. 

Les démarches à suivre au cours de l’écarté de la poulie vis-à-vis

Premièrement, placez un banc entre vos cuisses et fixez les poignées simples de part et d’autre. Deuxièmement, saisissez chaque poignée et allongez-vous à plat sur ledit banc. Troisièmement, gardez vos épaules avec une légère rotation interne de façon à ce que vos coudes soient orientés vers les côtés. 

En effet, la rotation interne des épaules à pour but de mieux isoler le grand pectoral en alignant mieux son point d’origine et son insertion. Cette rotation interne des épaules aide également le deltoïde antérieur à mieux vous assister. 

Lorsque vous pliez légèrement les bras, le travail se focalise sur vos pectoraux. Vos coudes doivent être placés dans le prolongement de vos épaules pour avoir un travail optimal sur vos pectoraux.

Quatrièmement, redescendez vos bras jusqu’à ressentir un léger étirement des muscles de la poitrine. N’oubliez pas d’inspirer et d’expirer pendant cette partie.

Cinquièmement, répétez cette séquence de mouvement le nombre de fois que vous le souhaitez.  Par contre, il existe des choses à éviter pendant cet exercice.

Les choses à éviter pendant l’écarté de la poulie vis-à-vis

Comme dans les autres exercices de musculations, il existe des choses à éviter au cours de l’écarté de la poulie vis-à-vis.

Primo, ne cherchez pas un étirement trop important lors de la phase négative de l’exercice. 

Secundo, évitez de prendre de charge trop lourde pendant cet exercice d’isolation axé sur un travail de l’hypertrophie. Par contre, privilégiez des exercices comme le développé couché à la barre ou aux haltères. 

Tertio, n’oubliez pas de respirer. Le fait de sortir de l’air des poumons permet de réduire la pression sur les épaules et de mieux travailler les pectoraux.

Pour ceux qui ne veulent pas travailler avec un banc, il existe des machines pour vous faciliter le travail.

Les différentes machines qui existent

Il existe des machines pour faire l’écarté de la poulie vis-à-vis. Ces dispositifs permettent d’utiliser l’énergie mécanique de façon plus efficace et de rendre plus facile l’accomplissement des mouvements. Ainsi, le travail sera accompli avec moins d’efforts. Il existe deux types de machines pour cet exercice : une machine simple et une machine complexe.

La machine simple

La machine simple est un dispositif comportant peu de pièces qui permet de faciliter l’accomplissement de l’écarté de la poulie vis-à-vis en réduisant la force nécessaire pour l’effectuer. Sur le marché, il en existe de plusieurs types. Il y a le plan incliné, le coin, la vis, le levier, les types de levier, la roue et la poulie.  

La machine complexe

La machine complexe est, quant à elle, un ensemble de plusieurs machines simples. La bicyclette en est un bon exemple, puisqu’on y retrouve des roues ainsi que le principe de levier.

Il est souvent compliqué de mettre beaucoup de poids dans l’écarté de la poulie vis-à-vis car cela nécessite une grande stabilité de votre corps. Il est donc mieux de l’utiliser comme un mouvement accessoire pour ceux qui désirent augmenter la masse musculaire de leurs pectoraux.

Next post Traction australienne ou rowing inversé : Excellente activité pour travailler l’épaisseur du dos